Qui est serigne malick ?

Qui est serigne malick ? Nairobi

Sénégalais et cayorien[1], je suis chercheur et consultant en éducation/formation et en gouvernance locale. Formé à l’Ecole Normale Supérieure de Dakar après six années de pratique sur le terrain (en qualité d’enseignant, Directeur d’école puis Conseiller Pédagogique itinérant), j’ai servi le système éducatif sénégalais pendant 31 ans en qualité d’Inspecteur de l’éducation nationale (comme formateur d’enseignants, directeur d’écoles de formation, coordonnateur national de la formation ou conseiller technique de ministres, entre autres fonctions).

 Ma carrière de consultant a commencé en 1984, parallèlement aux différentes fonctions que j’ai eu à assumer dans l’administration sénégalaise. En tant que consultant, j’ai eu à travailler en Afrique de l’Ouest pour la « CONFEMEN », au Sénégal pour le « Service d’Action Culturelle et de Coopération » de l’Ambassade de France à Dakar, au Bénin pour l’ONG française « Solidarité Laïque », au Sénégal pour les ONG « Catholic Relief Services », « Plan Sénégal » et quelques ONG locales.

J’ai également travaillé comme chercheur à L’Institut National d’Etude et d’Action pour le Développement de  l’Education de Dakar (INEADE), et j’ai participé à cinq grandes études en Afrique dont deux recherches sur les TICE[2]. Mes principaux écrits concernent la réflexion sur le système éducatif sénégalais et l’alphabétisation, les questions de formation, les TICE et la gouvernance (scolaire et locale).

Ma couleur politique ?

Durant près de 25 ans, j’ai milité activement au Parti Africain de l’Indépendance (PAI Sénégal) puis au Parti de l’Indépendance et du Travail, donc à gauche. J’y ai occupé plusieurs postes de responsabilité : Secrétaire de section, 1er responsable fédéral (région de Thiès), membre du comité central et du bureau politique, rédacteur en chef de l’organe central (« Daan Doole ») et membre du comité de rédaction de la revue de recherches « Gëstu », chef du département international…

Aujourd’hui, je me définis comme un « blogueur«  engagé au service de deux causes : la bonne gouvernance et la participation des jeunes citoyens dans la gouvernance.

Cela dit, je pense que sans effort conséquent on ne mérite rien.


[1] La Cayor est la région naturelle située au Centre-Ouest du Sénégal et connue pour avoir été le pays de Lat-Dior DIOP, un des grands résistants au colonialiste français.

[2] Technologies de l’Information et de la Communication appliquées à l’Education.

abdelhay aloui |
Le Blog Note d'Omer NTOUGOU |
sakalabimi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cees
| arebroussepoil
| policescientifiquedegignac